Pierre-Louis Matthey

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  19.7.1893 Avenex-Nyon VD, † 5.3.1970 Genève. Frère de la comédienne Lucie Avenay.

Poète avant tout, M. publie essentiellement Seize à Vingt (1914), Semaines de passion (1919), Même Sang (1920), Alcyonée à Pallène (1941). Comme traducteur, il s’intéresse à la poésie anglophone et aux pièces de Shakespeare. Sous l’impulsion d’Élie Gagnebin, professeur de géologie à l’Université de Lausanne, il commence en 1924 à travailler sur le texte de La Tempête. Il veut y privilégier le caractère poétique sans oublier de penser à sa représentation scénique. Terminé pour la première fois en automne 1924, son travail est d’abord lu en public à Lausanne (1927) et à Neuchâtel (1930) par le metteur en scène Jacques Copeau, auquel cette version était destinée. Ce texte paraît en 1932 à Paris, chez Corrêa, avec une préface de Copeau, puis il est finalement mis en scène en avril 1942 par une jeune troupe de Paris, la Compagnie du Rideau Gris, animée par Pierre Franck. Plusieurs fois remaniée, sa traduction est éditée encore à Lausanne chez Gonin en 1943, avec des illustrations d’Alexandre Cingria, puis en 1944 chez Constant Bourquin à Genève. Le poète traduit aussi Roméo et Juliette, pièce publiée aux éditions Mermod en 1947 et créée à la scène par →Charles Apothéloz au →Théâtre Municipal de Lausanne (30.12.1961). Par la suite, en 1989, →Denis Maillefer en propose son interprétation au →Théâtre de Beausobre à Morges.

Bibliographie

  • Gilbert Guisan, "P.-L. M., approches critiques, textes et documents inédits" in Étude de Lettres no  2-3, 1972.
  • P.-L. M., poète et traducteur, numéro spécial d’Études de Lettres no  2, 1990.


Autrice: Anne Fournier



Source:

Fournier, Anne: Pierre-Louis Matthey, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1205–1206.