Simone Collet

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 4.2.1948 Champéry VS.

Née Simone Lugon‑Moulin. Formée comme correctrice, puis journaliste, C. écrit d’abord des recueils poétiques, puis une trentaine d’œuvres dramatiques pour la radio et pour la scène. En juin 1977, Domingos Semedo crée au →Théâtre Les Trois Coups à Lausanne La Gare est de l’autre côté du fleuve, entre rêves de voyages et impossibilité de s’en aller. Dès 1978, elle est secrétaire de la →SSA, engagement qui l’amène à défendre le statut de l’auteur dramatique, notamment auprès de la →FSSTA. En 1983, elle reçoit le 2e prix international des radios francophones pour L’Étrange Assomption de la Mère Jeanne; ce monologue est créé par →Jean-Pierre Duchoud, en mai 1983 au →Théâtre de la Grenette à Vevey, petite salle où elle monte aussi avec →Gil Pidoux un autre de ses textes intimistes, La Maison des bains (8.2.1995). Dès 1984, elle est sollicitée par des groupes de comédiens amateurs pour écrire de grandes fresques dramatiques et légendaires, souvent jouées en plein air dans des décors naturels, comme en Valais La Révolte des lavandières, sur l’Alpe de Solalex (11.8.1984), ou L’Ortie sauvage à Fionay (25.7.1986), deux spectacles présentés par →Gérard Demierre. Dès 1985, elle met en scène elle-même plusieurs de ses textes dont Les Enfants du bisse, drame villageois de la xénophobie dans les années quarante, avec les Amateurs Associés de Riddes (8.9.1999). Elle est aussi librettiste, entre autres pour Chapiteau blues à Antagnes sur une musique de René Vuadens (1985), et pour L’Aragne réalisée à Fribourg avec une musique de Jean-Claude Charrez (1996).



Auteur: Marco Polli



Source:

Polli, Marco: Simone Collet, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 393.

Normdaten