Gérard Demierre

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  5.10.1949 Fribourg.

D. obtient le diplôme d’architecte d’intérieur à la Kunstgewerbeschule de Bâle (1971), et joue alors ses premiers rôles en Arlequin, sous la direction de →Jacqueline Jany à Delémont (1971) et à Bâle avec la compagnie d’amateurs L’Avant-Scène (1972). Il se forme aux techniques de mime et, comme comédien, au Piccolo Teatro de Milan (1973-74), puis à l’École nationale du cirque de Paris (1975). Il joue ensuite avec le →Théâtre Am Stram Gram de Genève et aux →Arènes d’Avenches où il tient le rôle du Bossu dans La Reine Berthe de Roger Barilier réalisée par →Gil Pidoux (1976). Au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL), il joue dans La Tempête de Shakespeare mise en scène par →Philippe Mentha (1977), puis dans plusieurs réalisations de →Michel Grobéty dont il devient aussi l’assistant de mise en scène (1977-81); il l’assiste encore en été 1983, aux Arènes d’Avenches, pour Les Cérémonies de l’aube de Carlos Fuentès, où il joue le Messager, avant d’y mettre en scène Divico et César de →Nicole Rouan (1.7.1988). Avec les Ateliers et Formations d’Actions Théâtrales (AFAT), qu’il a fondés en 1975, il organise des stages, des animations scolaires et monte ses spectacles. À la Télévision Suisse Romande, il anime l’émission pour enfants Ne perdez pas la boule, puis Ça roule pour vous (1980-83). Il réalise ensuite des spectacles mêlant enfants et comédiens dont Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué d’après Howard Butten au CDL (1987-88) et Le Môme et la Mômie (1989), qu’il écrit et réalise avec →Jean-Claude Issenmann. Avec lui et →Gérard Diggelmann, il fonde en 1990 à Lausanne →Le Petit Théâtre, lieu dévolu au théâtre pour enfants, qu’il dirige avec Issenmann (1990-98) et Demierre (1990-2003), puis seul jusqu’en 2005. Il y met en scène environ deux spectacles par saison, dont La Baleine blanche de Jacques Lanzmann (1992), Le Petit Prince de Saint-Exupéry (1995), Vendredi ou la Vie sauvage de Michel Tournier (1998), Arlequin d’après Goldoni (1999), Heidi d’après Johanna Spyri, adaptée par Emmanuelle delle Piane (2000). Par ailleurs, il met en scène de grands spectacles populaires comme celui du 700e anniversaire de la ville de Morges La Nef dans la ville, opéra de →Jean-François Bovard, sur un livret d’Henri-Charles Tauxe et Pierre-Louis Péclat, qui inaugure le →Théâtre de Beausobre (3.5.1986) ou comme la deuxième Fête du Blé et du Pain à Échallens, regroupant en 1998 un millier de figurants, vingt ans après la première réalisation de →Charles Apothéloz. Dès 1987 (Barouf à Chioggia de Goldoni), il réalise presque chaque été un grand spectacle avec des amateurs à la Vallée de Joux, et pour le 700e anniversaire de la Confédération, il y crée Pays secret de Louis de Tcharner, musique d’André Charlet (1.8.1991). Il reçoit le prix de l’État de Vaud pour l’ensemble de son travail d’éveil (2000) et le prix culturel de la Ville de Morges (2000).



Auteur: Yann Fischer



Source:

Fischer, Yann: Gérard Demierre, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 448.