Darius Peyamiras

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  12.7.1954 La Haye (NL). De son vrai nom D. Schmid.

Après une licence en sciences naturelles à l’Université de Lausanne (1978) et un passage par le Conservatoire de Genève (1978), P. participe à l’aménagement du →Théâtre Kléber-Méleau, où il est notamment assistant de →Philippe Mentha pour Tartuffe de Molière (1979). Après avoir réalisé Introspection de Peter Handke au →Festival de la Cité (1980), il fréquente ensuite l’Institut d’études théâtrales de la Sorbonne nouvelle-Paris III (1980-82). Au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL), il adapte et met en scène Mars de Fritz Zorn, interprété par →Jean-Quentin Châtelain (11.3.1986), spectacle repris plusieurs fois (1992; 2002) et pour lequel Châtelain obtient le prix du meilleur acteur de la saison 1991/92 décerné par la critique théâtrale française. Avec Châtelain dans le rôle-titre, il réalise aussi Fantasio de Musset au Festival de la Cité (1988). Au printemps 1989, il fonde la compagnie Argos*Théâtre qui gagne le concours organisé à l’→Arsenic en présentant des fragments préparatoires à L’Histoire dort, montage de textes contemporains réalisé dans le cadre du deuxième Festival international de théâtre contemporain à Lausanne en août 1989. Il monte ensuite notamment L’Échange de Paul Claudel à la →Grange de Dorigny (1993), La Maladie de la mort de Duras au Festival de la Cité (1994), Les Sept Portes de Botho Strauss à l’Arsenic (1995), On ne badine pas avec l’amour de Musset au →Théâtre de Vevey (1997) et La Grande Imprécation devant les murs de la ville de Tankred Dorst à Dorigny (1998). Dans le cadre du spectacle Les Sept Péchés capitaux organisé par le Pull off à la Cité, il présente L’Orgueil de Bernard Comment (2.7.1999). Il reçoit le prix jeunes créateurs pour le théâtre de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques (1994).



Autrice: Luisa Campanile



Source:

Campanile, Luisa: Darius Peyamiras, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1400.