Evelyn Brunner

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  17.12.1942 Lausanne VD.

Soprano, B. commence des études de chant au Conservatoire de Lausanne, dans la classe de Paul Sandoz, puis se perfectionne à Milan auprès de Marie Ratoff. Dès 1963, elle se produit en soliste avec l’Ensemble vocal de Lausanne sous la conduite de Michel Corboz et avec l’Orchestre de chambre de Lausanne dirigé par Victor Desarzens avec qui elle enregistre quelques disques. En 1968, elle remporte le premier prix au Concours international de Paris. →Herbert Graf lui propose ensuite d’interpréter ses premiers rôles lyriques au →Grand Théâtre de Genève, Genève GE. Dirigée par le chef Nello Santi et le metteur en scène Bruno Sofri, elle interprète d’abord la Grande Prêtresse dans Aida de Verdi (1969). En 1970, elle chante Xénia dans Boris Godounov de Moussorgsky réalisé par Georges Sebastian et Herbert Graf, et Micaela dans Carmen de Bizet que dirigent Franz Allers et →Lotfi Mansouri; pour ce dernier, chef metteur en scène du Grand Théâtre, elle interprète aussi Liu dans Turandot de Puccini que dirige Nello Santi, et Marguerite dans Faust de Gounod, sous la direction de Georges Sebastian. Elle est ensuite invitée en France par les opéras de Toulouse, Avignon et Nantes et se spécialise dans les rôles mozartiens, notamment la Comtesse dans Les Noces de Figaro, Fiordiligi dans Così fan tutte et Donna Anna dans Don Giovanni. Invitée par l’Opéra de Paris en 1974, elle ne tarde pas à chanter dans les principaux théâtres français, l’Opéra-Comique de Paris, l’Opéra du Rhin à Strasbourg, l’Opéra de Lyon, ou encore en Allemagne, au Staatsoper de Hambourg, au Deutsche Oper de Berlin, ainsi qu’à Amsterdam, Bruxelles, Nice, Athènes, Zurich, Bâle et au Wexford Festival en Irlande. Dotée d’une voix ample et expressive, fine musicienne de surcroît, elle se tourne ensuite vers les grands rôles de soprano lyrique comme Elisabeth de Valois dans Don Carlos ou Violetta dans La Traviata de Verdi. En 1987, elle chante encore Ariane dans Ariane à Naxos à l’→Opéra de Lausanne, Lausanne VD, alors que sa carrière s’est entre-temps beaucoup développée dans le domaine du concert. Elle enseigne le chant à Lyon, où elle réside.



Auteur: Alain Perroux



Source:

Perroux, Alain: Evelyn Brunner, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 280–281.

Normdaten