Gisèle Ansorge

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 9.2.1923 Morteau (F), † 17.12.1993 Étagnières VD. Née G. Dietrich, elle est originaire de Champion (Gampelen) BE. ∞ Ernest Ansorge, cinéaste.

Établie en Suisse dès 1940, elle obtient le diplôme de pharmacienne de l’Université de Lausanne en 1947 et ouvre une officine l’année suivante. Dès 1950, elle se consacre à l’écriture dramatique. En 1958, elle obtient le prix de l’Alliance des sociétés féminines suisses pour Délivrez-nous du mal ou Granit, où s’affrontent deux générations de femmes. La pièce est créée par →Marcelle de Kenzac au →Théâtre du Petit-Chêne, Lausanne VD (7.11.1958), puis par →Maurice Aufair au →Théâtre de Poche, Genève GE et publiée dans Le Mois théâtral (Genève, 1959), comme trois autres de ses textes en trois actes: Un disque oublié et Deux femmes seules (1961), puis Tout pour Flora (1962), comédie autour d’un héritage insolite qui est mise en scène par →Claude Fradel au →Casino-Théâtre de Genève, Genève GE (23.11.1962). Plus d’une dizaine de ses pièces, restées inédites, sont créées à la radio, dont en 1960 La Demoiselle d’Escoman, drame historique qui reçoit le Prix de l’auditeur de Radio-Genève. En 1962, La Colère éclate, pièce située dans un camp de réfugiés, obtient le prix des auteurs dramatiques romands. La même année, le prix du jury des pièces policières lui est attribué pour Un homme si regretté. En 1964, sa comédie Module bonheur est saluée par le grand prix d’Enghien, puis Le Divan, un acte mis en scène par →Jacques Cornu, est créé par les →Tréteaux d’Arlequin, La Chaux-de-Fonds NE pour l’inauguration de leur théâtre de poche (1.10.1966). Dès 1968, elle écrit des scénarios pour la Télévision Suisse Romande et pour le cinéma, dont D’un jour à l’autre, réalisé par son mari en 1974. Une part importante de son temps est dévolue au scénario et au montage de films d’animation, pour lesquels elle met au point avec son mari une technique d’images animées à base de sable, utilisée pour de nombreux films depuis Les Corbeaux (1967) jusqu’à Sabbat (1991), en passant par Le petit garçon qui vola la lune (1988). Dès 1986, elle publie avec succès contes et romans, affectionnant les thèmes historiques comme dans Les Tourterelles du Caire (1992).



Autrice: Mouna Chercher



Source:

Chercher, Mouna: Gisèle Ansorge, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 53–54.

Normdaten