Robert Mermoud

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  13.10.1912 Éclagnens VD.

Parallèlement à une formation d’instituteur, M. poursuit des études musicales auprès de maîtres comme Alexandre Dénéréaz, Charles Mayor, Aloys Fornerod et →Hans Haug dans la classe duquel il obtient un certificat de direction d’orchestre au Conservatoire de Lausanne (1938). Il travaille cette discipline aussi chez →Hans Münch, au Conservatoire de Bâle dont il obtient le diplôme en 1946. En 1948, il est nommé maître de musique au Collège de Montreux, puis enseigne à l’École normale de Lausanne (1965-77) et à l’Institut de Ribeaupierre. Comme chef de chœur, il dirige notamment l’Union chorale de La Tour-de-Peilz, l’Union chorale de Lausanne, Ars Laeta, ainsi que le Petit chœur du Collège de Montreux avec lequel il réalise plusieurs disques. Il assure aussi la création de quelques œuvres de compositeurs suisses, comme →Frank Martin, →Heinrich Sutermeister ou Raffaele d’Alessandro, et prépare des chœurs pour des chefs comme →Ernest Ansermet ou Carl Schuricht. Dès 1953, il assume la direction musicale de la plupart des spectacles du →Théâtre du Jorat, puis il est mandaté en 1975 pour former un chœur destiné à exécuter les parties chorales des spectacles donnés dans ce lieu. Il dirige cet ensemble, avec lequel il assure quelque 250 représentations jusqu’en 1991. Pour ce théâtre, il est aussi l’auteur de trois musiques de scène pour Le Silence de la terre de Samuel Chevallier (1953), La Mégère apprivoisée de Shakespeare (1969) et Le Chevalier de Grandson d’Henri-Charles Tauxe (1978). Comme compositeur, il a surtout écrit des œuvres pour chœur, a cappella ou avec accompagnement, parmi lesquelles de vastes suites chorales (Le Chant de la Broye, Chante soleil, Trèfle à quatre personnages). Il a aussi composé plusieurs musiques de scène et une opérette, Tartarin sur les Alpes.



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Robert Mermoud, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1233.

Normdaten