Théâtre Am Stram Gram, Genève GE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre pour jeune public, puis lieu de production et d’accueil

Fondé par Nathalie Nath, codirectrice (1974-81), et →Dominique Catton, directeur actuel, principal metteur en scène et comédien, le T. crée son premier spectacle Prosper tu triches en novembre 1974 à la Maison de quartier de la Jonction, et le présente au Festival de Nancy 1975. Développant un réseau de tournée avec l’aide du →Théâtre Populaire Romand, la compagnie réalise alors un spectacle par année, et organise en 1979, 1981 et 1983 un Festival international de spectacles pour jeune public. Avec Le Dragon d’Evguéni Schwartz adapté par →Bernard Bengloan (1981), elle commence à offrir, autour de ses réalisations, des journées d’animations pédagogiques pour les enfants. Dès janvier 1982, elle s’installe à la Salle communale des Eaux-Vives, aménagée pour elle par la Ville de Genève. En parallèle, elle acquiert un camion dont la remorque sert de scène, complétée d’un chapiteau pour la salle: le Camion à histoires. Elle présente alors deux réalisations par année (1982-92) et, dès 1985/86, compose une saison avec quelques accueils, proposant une carte de réduction, puis un abonnement dès 1988/89. Parmi les réalisations marquantes de la décennie, on retient la création de Pinocchio adapté par →Philippe Morand d’après Collodi (4.3.1987) et celle de Mademoiselle Rouge de Michel Garneau (1.11.1989). Bâti pour le T. par la Ville et l’État de Genève, le Théâtre André Chavanne est inauguré le 28 avril 1992. Le T. devient alors Fondation de droit privé. Les saisons se composent de trois réalisations maison et de cinq à sept accueils de compagnies suisses ou étrangères; le T. effectue en outre des tournées en Suisse et à l’étranger, principalement en France. Parmi les créations à relever, Icare. Un rêve de Philippe Morand (29.9.1992), La Tragédie de la liberté de Michel Garneau (5.5.2000) et Les Bijoux de la Castafiore d’Hergé (29.9.2001), tous mis en scène par Dominique Catton. Philippe Morand y joue et réalise plusieurs spectacles, dont son texte Spirale la nuit (27.9.1994); →Roberto Salomon et →Jean Liermier comptent parmi les autres metteurs en scène les plus fréquents. En regard de son jeune public, le répertoire du théâtre se distingue par sa qualité littéraire et par sa diversité thématique; les auteurs classiques comme Shakespeare (La Nuit des Rois 1997, 2000), Marivaux (La Dispute 1993, Arlequin poli par l’amour 1996, 1998) ou Musset (On ne badine pas avec l’amour 1995) y côtoient les contemporains Coline Serreau (Lapin Lapin, 1998), Roald Dahl (Les Deux Gredins 1984, 1994, 1999), Daniel Danis (Le Pont de pierre, 16.4.1999). Toutes les œuvres sont abordées d’un point de vue actuel, la représentation théâtrale étant conçue avant tout comme acte poétique et lecture critique du monde.

Données techniques

1° Salle communale des Eaux-Vives. Dimensions de la scène: ouverture 8 m., profondeur 6 m. et hauteur 6 m. Jauge de 250 places. 2° Camion à histoires, avec chapiteau de 90 places monté en 4 h., et scène sur la remorque haute de 2 m. 70, avec paroi rabattue 5 m. de profondeur et 7 m. d’ouverture. 3° Théâtre André Chavanne, 56, rte de Frontenex. Œuvre de l’architecte Peter Boecklin, le bâtiment contient une grande salle de 337 places au maximum. Dimensions de la scène: 10 m. 20 d’ouverture, 22 m. avec coulisses, 10 m. 50 de profondeur, 12 m. de hauteur sous perches. Le T. dispose aussi d’une petite salle de 120 places, mesurant au total 10 m. sur 12 m. pour 4 m. 50 de hauteur.

Bibliographie

  • Le T. 1974-1992, Genève, T., 1992.


Auteur: Éric Eigenmann



Source:

Eigenmann, Éric: Théâtre Am Stram Gram, Genève GE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1900–1901, voir figure p. 1900.