Joseph-Emmanuel Voeffray

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 2.11.1956 Vernayaz VS. ∞ →Anne Vouilloz, comédienne.

Après des études de philosophie à Strasbourg, V. passe un doctorat en soutenant à Paris IV Sorbonne nouvelle une thèse intitulée Être et liberté. Essai sur les philosophies de Spinoza et de Schelling (1990). Il débute au théâtre en réalisant pour →Jean-Gabriel Chobaz les dramaturgies du Baiser de la veuve d’Horovitz au →Centre Dramatique de Lausanne (1989), puis de Qui a peur de Virginia Woolf d’Albee (1990), Du sang sur le cou du chat de Fassbinder (1991) et Les Affamés de Shepard (1992) à l’→Arsenic. En 1990, il fonde avec Anne Vouilloz la Compagnie Voeffray-Vouilloz et met en scène avec elle Baal de →Bertolt Brecht au →Théâtre Vidy-Lausanne (1991), Sur les ruines de Carthage de Kalisky à l’Arsenic (1993), Le Théâtre ambulant Chopalovitch de Lioubomir Simovitch au →Théâtre du Crochetan à Monthey (1995), puis au →Théâtre du Grütli à Genève Mardi et Maison d’arrêt d’Edward Bond (1996) et Un mois à la campagne de Tourguéniev (1997). Sous l’Arche du Pont Bessières à Lausanne, il présente de même avec elle un spectacle par année, notamment Une lune pour les déshérités d’O’Neill (1998), Lovay comme un serpent, voyage dans l’univers de Jean-Marc Lovay (1999), Légendes de la forêt viennoise d’Horváth (2000) et Barbe-Bleue, espoir des femmes de Dea Loher (2001); en création, tous deux réalisent aussi Terrain vague avec dame de Corinne Desarzens au →Festival de la Cité (2.7.1999), puis La Coupure du monde et Nous ne sommes pas des anges de →Philippe Lüscher au Nouveau Théâtre de Poche à Genève (10.3.2000). Il adaptate notamment Vendredi ou la Vie sauvage de Michel Tournier que monte →Gérard Demierre au →Petit Théâtre de Lausanne (1997) et La Vénus des lavabos d’Almodovar présentée par →Gianni Schneider à la →Grange de Dorigny (1999). Dès 1990, il fait partie du Pull off, collectif de metteurs en scène lausannois qui se partagent des locaux administratifs et de répétition.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Joseph-Emmanuel Voeffray, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 2017.