Laurence Calame

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  2.6.1955 Genève. ∞ →Matthias Langhoff, metteur en scène.

Formée à l’→ÉSAD (1975-78), C. débute au →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Carouge GE dans Le Dossier de Tadeusz Rosewicz que réalise →Michel Kullmann (1977), puis au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL) où elle tient le rôle de Cecily, la jolie bibliothécaire, dans Travesties de Tom Stoppard que crée en français →André Steiger (13.10.1977); elle y incarne aussi, pour Dominique Quéhec, la sensuelle Karine dans Les Larmes amères de Petra von Kant de Fassbinder (1980). Après avoir joué dans Prométhée enchaîné d’Eschyle mis en scène par Matthias Langhoff et Manfred Karge à Carouge (1978), elle est comédienne invitée au Schauspielhaus de Bochum en Allemagne (1980-82). Sous la direction de Karge et Langhoff, elle joue en allemand Kathe dans Marie. Woyzeck d’après Büchner (1980) et participe à Milchpulver d’après Howard Brenton et Trevor Griffiths (1981). Elle est comédienne à l’Opéra de Hambourg dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach mis en scène par →Jürgen Flimm (1981). En 1982, elle incarne Clarisse dans Quoat-Quoat d’Audiberti pour →Richard Vachoux à la →Comédie de Genève, Genève GE. Elle participe ensuite à plusieurs des réalisations majeures de Langhoff: elle est Goneril dans Le Roi Lear de Shakespeare au Théâtre national de Strasbourg (1986), et à la Comédie de Genève puis en tournée Ania dans La Cerisaie de Tchekhov (1984) et surtout le rôle-titre dans Mademoiselle Julie de Strindberg (1988-90). Au →Nouveau Théâtre de Poche (NTP), elle crée en français le rôle de Margot dans Visages connus, sentiments mêlés de Botho Strauss mis en scène par →Martine Paschoud (1.3.1988). Au →Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne VD, que dirige brièvement Langhoff (1989-91), elle interprète pour lui Premier Amour dans La Mission de Heiner Müller et Léocadie dans Au perroquet vert d’Arthur Schnitzler, diptyque présenté d’abord au Festival d’Avignon (1989) et tient le rôle-titre dans La Duchesse de Malfi de Webster (1991). Pour Langhoff, elle est aussi Natacha dans Les Trois Sœurs de Tchekhov au Théâtre de la Ville à Paris (1994). Elle met en scène Vive l’Europe de Paul Scheerbart à Vidy (23.11.1993), puis au NTP Savannah Bay de Marguerite Duras (1998) et Le Professionnel de Dusan Kovacevic qu’elle crée en français (26.2.2003). Elle signe plus de dix traductions et adaptations d’œuvres théâtrales, dont La Cerisaie de Tchekhov (1984), Mademoiselle Julie de Strindberg (1990) et Œdipe tyran de Heiner Müller d’après Sophocle (1991).



Autrice: Mathilde Vischer



Source:

Vischer, Mathilde: Laurence Calame, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 328–329.