Sylviane Dupuis

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  20.3.1956 Genève.

Au →Conservatoire de Genève, D. suit les cours d’art dramatique de →Jean Vigny, et obtient la licence ès lettres de l’Université de Genève (1979). Auteur de plusieurs recueils de poèmes, elle écrit La Seconde Chute (1993), pièce conçue comme une suite à En attendant Godot de Beckett: cette première œuvre dramatique est créée d’abord en allemand par →Jean Grädel au →Theater an der Winkelwiese (8.3.1995), puis →Philippe Morand la réalise au →Nouveau Théâtre de Poche (9.9.1996). La deuxième, Moi, Maude ou la Malvivante, est montée par Claudia Bosse au →Théâtre du Grütli (28.5.1996), puis donnée en allemand à la Parochial Kirche, à Berlin (1997). Elle écrit aussi pour le →Festival de la Cité un dialogue sur La Paresse que met en scène →Geneviève Pasquier (2.7.1999): ces trois textes sont publiés successivement chez Zoé, la troisième dans une nouvelle version sous le titre Être là (2001); elle y fait paraître aussi un bref essai, À quoi sert le théâtre? (1998). Elle collabore avec la chorégraphe →Noemi Lapzeson, notamment pour Géométrie du hasard au Grütli (21.4.1998) et Opus 27 à la →Comédie de Genève, Genève GE (21.5.2002). Puis, en sept tableaux, elle propose Les Enfers ventriloques où une dramaturge contemporaine rencontre Shakespeare, Eschyle, →Bertolt Brecht et quelques grands personnages du répertoire: l’ouvrage est mis en espace par Anne Courel à Lyon dans le cadre des Journées des auteurs de théâtre (3.12.2004) et publié (Chambéry, Comp’act, 2004). Elle a reçu entre autres le prix de poésie Charles Ferdinand Ramuz (1986).

Bibliographie

  • Anne Fournier, Pour un spectateur metteur en scène, 2002.


Autrice: Valérie Petitpierre



Source:

Petitpierre, Valérie: Sylviane Dupuis, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 500.