Théâtre Montreux-Riviera, Montreux VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre, puis petite salle de production

À l’origine, le T. est un groupe théâtral d’amateurs fondé à Montreux en 1952 sous le nom de Théâtre du Vieux-Quartier (TVQ), notamment par Jean-Pierre Stemmer et →Jean-Pierre Duchoud. Après plusieurs réalisations dont Les Fourberies de Scapin de Molière dans la cCour du Château de Chillon durant l’été 1955, le TVQ aménage bénévolement la cave de la Maison Visinand en théâtre de poche, inauguré par la création de Tepek d’→Henri Debluë en juillet 1964. Le TVQ présente alors encore huit réalisations de la compagnie d’amateurs jusqu’en 1976 dont Architruc de →Robert Pinget (1966) et Sacré Ulysse d’→Émile Gardaz (1975). En 1976, le TVQ se professionnalise et prend le nom de Centre Dramatique Chablais-Riviera (CDCR) avec notamment Jean-Pierre Duchoud, Annie Godel, comédienne, et →Jean-Philippe Weiss. Ils présentent de 1977/78 à 1983/84 trois spectacles par saison, auxquels s’ajoutent, en août, celui des Comédiens de Paris de Théo Jehanne (1975-2001). Parmi les comédiens fidèles du CDCR, on compte, entre autres, Nano Duperrex, Micky Badoux, →Florence Quartenoud, →Gilles Thibault, →Jean-Luc Borgeat, →Pierre Crettol. Dès 1976, des cours de théâtre pour adultes et adolescents sont dispensés. Le CDCR crée la comédie Le Bistrot que Duchoud écrit avec Jean-Lou Mettler et qu’il monte (25.5.1982), ainsi que La Fille à papa de Liliane Perrin (24.1.1989), La Dernière Illusion de Guy Loran (22.10.1991) et Elle a du chien Mademoiselle de Baskerville de →Jean-Pierre Althaus (20.10.1992), trois mises en scène de Jean-Philippe Weiss. Dès 1993, le CDCR propose des spectacles avec des têtes d’affiche françaises comme Aldo Maccione dans Le Contrat de Francis Veber (1993) ou Jean Rougerie et Katia Tchenko dans Boule de suif d’après Maupassant (1995) ou encore Maurice Baquet dans Mozartement vôtre d’Éric Westphal (1996) toujours présentés sous la direction de Weiss. Soutenus par Spectacles 2000-Galas Karsenty, ces spectacles tournent en France et en Russie. Dès 1998, des théâtres privés parisiens viennent créer leurs spectacles à Montreux comme Soleil pour deux de Pierre Sauvil réalisé par Christian Bujeau (1998), Alarmes, etc... de Michael Frayn mis en scène par Stephan Meldegg (2000), Frou-Frou les Bains de Patrick Haudecœur par Jacques Decombe (2001). En 1990, le CDCR se constitue en Fondation et bénéficie du soutien régulier des Municipalités de Montreux, Vevey, La Tour-de-Peilz et de celui de l’État de Vaud. En 2002, le TVQ prend le nom de Théâtre Montreux-Riviera.

Données techniques

adresse, rue du Pont 32. Dans cette cave voûtée, la scène a 6 m. sur 6 m., pour une hauteur de 2 m. 30 à 3 m. 50 et la salle compte 119 places.

Bibliographie

  • Olivier Rapin, Le Théâtre du Vieux-Quartier, Montreux, 1997.


Auteur: Olivier Rapin



Source:

Rapin, Olivier: Théâtre Montreux-Riviera, Montreux VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1927–1928, voir figure p. 1928.