Geneviève Guhl

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  9.10.1964 Lausanne VD. Fille de →Jacques G.

Elle se forme de 1982 à 1985, en passant par la →Scuola Teatro Dimitri de Verscio, puis à Paris par l’École Jacques Lecoq et par celle de →Serge Martin, et enfin à Pontedera en Italie, notamment avec Ryszard Cieslak, au Workcenter de Jerzy Grotowski, entre 1985 et 1989. En 1989, elle fonde sa compagnie, le Théâtre Dedal, à Sion où, après Forges au →Théâtre de Valère (1991), elle crée en solo aux Caves Bonvin Qu’est-ce que tu as? (mai 1991). Au →Petithéâtre de Sion, elle écrit et monte Medusa (1993) puis écrit avec son père et crée Retourne-toi, ou Persée et les Gorgones (28.9.1994). À Genève, elle dirige notamment, au théâtre →Le Galpon, Paola Pagani et Antonio Buil dans leur duo Chemin détourné (1997), et Francine Wohnlich dans Liqueurs de sel d’après Homère (2000). Avec sa compagnie, elle présente aussi À corps et à cru d’après l’écrivain valaisan Christian Émery au →Théâtre du Grütli (1999). Elle collabore avec Manon Pulver, auteur dont elle met en scène Joyeux Noël (1998) et Pour une absente créé à l’→Arsenic, à Lausanne (12.12.2001). Comme comédienne, elle joue avec le →Théâtre des Osses, à Givisiez, sous la direction de →Gisèle Sallin, notamment Panope dans Phèdre de Racine (1992) et Georgette dans L’École des femmes de Molière (1993). En 1998, au Théâtre Océan Nord, à Bruxelles, elle interprète le Conteur dans Marins Sindbad de et par Manuel Antonio Pereira.



Autrice: Mouna Chercher



Source:

Chercher, Mouna: Geneviève Guhl, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 768.