Gilbert Pingeon

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  14.5.1941 Neuchâtel.

À la fin des années soixante, P. chante ses propres textes ou des extraits de L’Opéra de quat’sous de →Bertolt Brecht en s’accompagnant à la guitare lors des Cabarets d’été du →CCN - Centre culturel neuchâtelois, où il présente aussi Lieutenant K-lay, cabaret-guérilla évoquant la guerre du Vietnam (1.2.1973), dont le texte est publié par le →Théâtre Populaire Romand dans son Journal n° 79-80 d’août 1973. Il écrit aussi des chansons pour Ce Monsieur Rousseau de →Bernard Liègme et Henri Guillemin, spectacle créé par le CCN en 1978, comme Mes faits divers (29.5.1980) alors que Bistrouille est réalisé au Café du Marché, à Neuchâtel (1978). "À l’Asile, Basile!", qui montre des vieux mis sur la touche, dépassés mais chaleureux, est créé au CCN dans une mise en scène de →Michel Kullmann (13.11.1981), qui donne aussi au Centre culturel Suisse de Paris (CCS) sa Sonatine (24.1.1986). Bräker, une vie à vendre, qu’il tire d’→Ulrich Bräker, est joué à Genève en appartement dès décembre 1983 par →Laurence Montandon, →Hélène Friedli et leur Théâtre à domicile, avec la collaboration de Liliane Maret, puis tourné notamment au Théâtre la Mamma à New York et aux →Zürcher Theaterspektakel (1985). Adolphe ou l’Inconstant, d’après Benjamin Constant, est présenté au CCS à Paris puis à la →Comédie de Genève (1989). Avec Les Crapauds, il offre une satire des mœurs politiques suisses au temps de l’affaire Kopp qui est créée dans le cadre des fêtes du 700e anniversaire de la Confédération, à Cernier, par →François Rochaix (13.9.1991) et publiée dans la collection "Théâtre suisse"à L’Aire (1991). D’après Grimm, sur les réalités algériennes, il écrit Leïla ou la jeune fille sans mains, texte réalisé par →Liliane Hodel pour les Contes à rebours du Théâtre des Gens au →Théâtre de la Poudrière à Neuchâtel (24.11.1999). Il publie aussi un recueil de poèmes, Vers le silence, chez D’Autre Part à Delémont (2000), des romans aux éditions de L’Aire, à Vevey, Les Années bleues (1994), Été 76 (1995), Leçon d’oubli (1999), Le Saut de l’ange (2000) et des nouvelles: Histoires du tunnel à L’Âge d’homme à Lausanne (1982) et Lunes de neige dans la Nouvelle revue neuchâteloise (2001).



Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Gilbert Pingeon, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1410–1411.

Normdaten