Mario Del Curto

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  29.3.1955 Pompaples VD.

D. s’intéresse à la photographie à travers les mouvements sociaux (écologistes, gauche libertaire, mouvements de libération) et fonde en 1974 avec Armand Dériaz et Philippe Maeder l’agence Photos libres. Il réalise pour l’agence divers reportages à travers le monde (Palestine, Grande-Bretagne, Mozam­bique). Dès 1981, il photographie au coup par coup des spectacles de théâtre et de danse au →Centre Dramatique de Lausanne (1981-89). En 1984, →Martine Paschoud, nommée à la tête du →Nouveau Théâtre de Poche (NTP), lui confie l’ensemble des reportages photographiques des productions du NTP et la responsabilité des accrochages dans le foyer du théâtre. Un choix de photos est publié dans Des yeux pour entendre, Le Poche-Genève 1984-1996 (Carouge, Zoé, 1996). Dès 1990, le →Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne VD le mandate pour tous les reportages photographiques des spectacles et la communication visuelle en collaboration avec le graphiste Werner Jeker; ses photographies composent trois ouvrages sur la programmation de ce lieu (Un théâtre au bord de l’eau I, 1995; II, 2000; III, 2004). Il entretient aussi une fidélité artistique avec des metteurs en scène romands indépendants comme →Denis Maillefer, →Martine Charlet, →Jacques Roman, →Joseph Voeffray et →Anne Vouilloz, et des chorégraphes comme →Fabienne Berger ou →Philippe Saire. Sa singularité artistique tient au traitement dynamique et à la profondeur des noirs ainsi qu’à son goût pour le plan rapproché et le portrait. Depuis 1983, il développe un travail régulier autour de la figure des artistes de l’art brut (Les Clandestins, Lausanne, 2000).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Mario Del Curto, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 441.

Normdaten