Christoph Bollmann

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  31.10.1953 Zurich.

Après l’obtention du diplôme de l’École d’architecture de l’Université de Genève (1982), B. fonde en 1985 avec →Vincent Aubert le duo Roberto et Basta, où il tient le rôle de Basta, le clown blanc. Leur première réalisation, Concerto, obtient en 1985 le prix de la mise en scène aux Francofolies, à Evry et en 1988, le Clown d’or, à Syracuse. Pour le →Théâtre Am Stram Gram de Genève, ils créent à la Salle communale des Eaux-Vives, Attention! chute de clowns (1989) et Fanfares, mis en scène par Philippe Hottier (1991). Parallèlement, B. réalise diverses émissions pour la Radio Suisse Romande, et obtient notamment le prix Gilson de la communauté des radios publiques de langue française, pour le meilleur documentaire culturel (1985). Il produit aussi des bandes-son pour le cinéma et le théâtre, notamment pour La Mission de Heiner Müller et Au perroquet vert de Schnitzler montés par →Matthias Langhoff au Festival d’Avignon et au →Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne VD (1989). À Genève, il élabore de même au Théâtre Am Stram Gram, des univers sonores pour →Dominique Catton, →[Roberto Salomon] et →Philippe Morand, et au →Nouveau Théâtre de Poche, Genève GE, notamment pour →Jacques Roman (1992-95). En 1992, il réalise avec →Robert Bouvier et →Jean-Quentin Châtelain, La Mort de Napoléon de Simon Leys, sur l’esplanade de la Cathédrale de Lausanne.



Autor: Françoise Dubor



Source:

Dubor, Françoise: Christoph Bollmann, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 233.