Danièle Devillers

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  22.12.1939 Paris (F), †  16.8.1994 Genève. De son vrai nom Danielle Rival.

Après avoir été l’élève de Raymond Girard, D. entre au Centre d’apprentissage d’art dramatique de la rue Blanche à Paris où elle présente notamment Angélique dans L’Épreuve de Marivaux (1954) et Pauline dans Polyeucte de Corneille (1956). Remarquée par →André Steiger, elle joue en 1957 dans Le Précepteur de →Bertolt Brecht, au concours des jeunes compagnies. Après une longue tournée d’Arlequin serviteur de deux maîtres de Goldoni avec Edmond Tamiz, elle fonde avec son compagnon, le metteur en scène Jacques Kraemer, le Théâtre Populaire de Lorraine (TPL), à Metz, en 1963. Elle travaille jusqu’en 1968 sur l’ensemble des productions du TPL. Elle y retrouve Steiger notamment pour L’Ombre d’un franc-tireur d’O’Casey (1966) et Le Chandelier de Musset (1967). Steiger l’appelle en Suisse pour jouer en 1972 dans Don Juan revient de guerre d’Horváth, au →Nouveau Théâtre de Poche (NTP), puis pour le rôle de Madame de Bountiful dans La Ruse des galants de Farquhar au →Théâtre de Carouge (1973). Elle y joue sous la direction de →Guillaume Chenevière La Plus Forte de Strindberg (1974), puis D’après Magritte de Tom Stoppard (28.2.1975). Dès septembre 1975, elle fait partie de l’équipe des comédiens permanents du Théâtre de Carouge-Atelier de Genève et joue dans la plupart des productions de ce théâtre jusqu’en 1978. Elle rejoint →Gilles Laubert au Théâtre Populaire de l’Ain pour interpréter Médée dans la pièce éponyme d’Euripide (1979). Steiger l’engage dans Au malheur des dames de →Michel Beretti, au Centre Dramatique de Lausanne (15.1.1980) et dans Les Précieuses ridicules de Molière, au Parc la Grange à Genève (1980). Pour lui, elle est Madame Pernelle dans Tartuffe et Philaminte dans Les Femmes savantes de Molière, à la →Comédie de Genève, Genève GE (1981), où sous la direction de →Benno Besson, elle tient le rôle de Madame Duvernier dans Le Sexe faible de Flaubert (1984). Pour →Daniel Wolf au NTP, elle incarne la Femme dans La Nuit et le Moment d’après Crébillon fils (1985), puis Madame Onoria dans Vêtir ceux qui sont nus de Pirandello (1987). À la Comédie, elle joue le Vicomte de Jodelet dans Les Précieuses ridicules de Molière et la Prude dans La Leçon de prétiosité de et par →Catherine Eger (28.2.1989). Avec Alain Françon au Théâtre du 8e à Lyon et à la Comédie, elle tient les rôles de Madame Claux dans La Dame de chez Maxim de Feydeau (1990) et celui de Berthe dans Hedda Gabler d’Ibsen (1990). Elle joue Fiokla Ivanovna dans Le Mariage de Gogol réalisé par Felix Prader, au Nouveau Théâtre d’Angers et à la Comédie (1994).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Danièle Devillers, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 462–463.