Michèle Amoudruz

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 7.8.1951 Genève. Née Michèle Mahrer.

Parallèlement à des études de droit à l’Université de Genève, A. suit les cours de →Jean Bard et de →Jean Vigny au →Conservatoire de Genève, Genève GE (1970-71), puis entre à l’École Jean-Laurent Cochet à Paris (1971-72). Pour →Catherine Eger, elle est une villageoise dans Mademoiselle Julie de Strindberg (1975) puis Émilia dans Othello de Shakespeare (1976) à la →Comédie de Genève, Genève GE et joue dans Les Innocentines d’Obaldia à la cour de l’Hôtel de Ville de Genève (1976). À la Comédie, elle incarne aussi Anne-Marie dans Bobosse d’André Roussin (1978) et Candy Gulf dans Harold et Maude de Colin Higgins (1978), deux mises en scène de →Jean Bruno, puis Anaïs dans Un chapeau de paille d’Italie de Labiche que met en scène →Angelo Corti (1980). Pour →André Steiger, au →Centre Dramatique de Lausanne CDL, Lausanne VD, elle crée en français le personnage de Gwendoline dans Travesties de Stoppard (13.10.1977). Elle réalise ensuite des spectacles de café-théâtre (1979-81), dont Pattie Srie avec →Mercédès Brawand et →Erik Desfosses. Au →Théâtre du Grütli, Genève GE, avec sa compagnie indépendante Nyctalop’théâtre (1983), elle tient le rôle-titre dans Dona Juana d’Anca Visdei présentée par →Anne Bisang (1989), puis joue Rita dans Lovely Rita de Thomas Brasch qu’elle met en scène (1991) et réalise diverses mises en lecture. Elle travaille pour la télévision (1976-92) et pour la radio dans des dramatiques et comme animatrice (1980-92). Elle est membre de l’Association femmes de théâtre (1989-92).



Autrice: Sophie Sallin



Source:

Sallin, Sophie: Michèle Amoudruz, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 48.

Normdaten