Christophe de la Harpe

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  19.7.1953 Lausanne VD. ∞ →Claire Fayolle, comédienne.

Après un certificat de plombier-installateur sanitaire (1973), il approche le théâtre lors de l’aménagement de l’ancienne usine à gaz de Renens, qui devient le →Théâtre Kléber-Méleau (1978-79). Il collabore avec →Michel Fidanza lors du →Festival de la Cité de l’été 1979, à Lausanne, puis il fabrique des éléments de décor pour Elle, elle et elle, texte adapté de Catherine Valabrègue que présente à Renens →Philippe Mentha. Dès la saison suivante (1980/81), il entre dans l’équipe de construction des décors du Théâtre Kléber-Méleau conçus par →Jean-Marc Stehlé. Dès 1982, il signe une quinzaine de décors ou d’espaces au réalisme épuré pour des spectacles mis en scène par Mentha. À Kléber-Méleau, il conçoit aussi la scénographie de deux réalisations de →Lise Ramu: Vacances de →Michel Viala (1984) et Le Bateau pour Lipaïa d’Arbouzov (1994). À Mézières, au →Théâtre du Jorat, il signe le décor de La Croix du Sud d’→Émile Gardaz que présente Gérald Zambelli en juin 1985 et celui de César Ritz and Co de →Bernard Bengloan réalisé par →Jean Chollet (6.7.1991). Il collabore à la construction des décors de Mademoiselle Julie de Strindberg que Matthias Langhoff met en scène à la Comédie de Genève (1988). Pour Langhoff, il travaille de même à Vidy sur La Tragédie de Macbeth (1990); il assure de plus une part de la régie et figure dans Trois Sœurs de Tchekhov au Théâtre de la Ville à Paris, puis au Théâtre national de Bretagne à Rennes (TnB). Il est régisseur général de plusieurs spectacles mis en scène par Dominique Pitoiset, notamment La Dispute de Marivaux (1995) et œuvre de même pour Deborah Warner dans Maison de Poupée d’Ibsen au Théâtre de l’Odéon, à Paris (1997). En 2002, il est régisseur constructeur et figurant dans Mangeront-ils? de Victor Hugo que monte →Benno Besson, présenté au Théâtre Vidy-Lausanne puis en tournée; à nouveau pour lui, il est régisseur et tient le personnage de Lisette dans Les Quatre Doigts et le Pouce de →René Morax au Théâtre Vidy-Lausanne puis en tournée européenne (2003/04). Régisseur général au TnB (1994/95), il passe directeur technique du Théâtre national de Bourgogne alors dirigé par Pitoiset (1996). Dès 2003, il est le chef technique du →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève.



Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Christophe de la Harpe, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 797.