Artistes Associés de Lausanne (AAL), Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre

À la suite de divergences avec →Charles Apothéloz, directeur du →CDR - Centre Dramatique Romand, Lausanne VD, et après avoir joué dans L’Affaire des poisons de Victorien Sardou que met en scène →Paul Pasquier (1968), plusieurs comédiens se regroupent au printemps 1969 et prennent le nom AAL, entre autres, →Marguerite Cavadaski (1968-72), →Jeanne Ferreux (1968-71, puis 1981-85), →Bernard Junod (1968-86), →Pierre Ruegg (1968-72), →Camille Fournier (1971-81), →François Silvant (1972-78), →Jean Fuller (1975-86) et →Gilles Thibault (1978-86). Réalisant trois pièces par saison, les AAL prévoient à l’origine de présenter un classique, un grand auteur moderne, et de donner par ailleurs un vaudeville. Après Barrage contre le Paci­fique de Marguerite Duras (1969/70) et La Reine morte de Montherlant (1970/71), leur répertoire contem­porain se fait essentiellement comique, Le Satyre de La Villette (1974) et Du vent dans les branches de sassafras (1980) d’Obaldia, Savez-vous planter les choux d’Achard (1974), ou policier avec Agatha Christie ou Robert Thomas. Les ouvrages classiques sont principalement Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (1969), George Dandin de Molière (1972), puis Pirandello ou Goldoni adaptés par Pierre Sabatier, et en 1978, les AAL réalisent deux spectacles en collaboration avec le →Centre Dramatique de Lausanne CDL, Lausanne VD, L’Avare de Molière par →André Steiger et Il est important d’être Aimé d’Oscar Wilde par →Pierre Bauer. Les AAL privilégient pour le reste un répertoire de pièces légères et de comédies de divertissement comme Occupe-toi d’Amélie (1969), Monsieur chasse! (1978) et Chat en poche (1985) de Feydeau, Et moi j’te dis qu’elle t’a fait de l’œil d’Hennequin et Veber (1973), ou Quand épousez-vous ma femme? de Jean Bernard-Luc (1982). Fortement soutenus par le canton de Vaud dans les années septante en raison de leur circuit de tournée, ils réalisent 46 spectacles dont les représentations (25 par pièce) se déroulent principalement sur l’arc lémanique, avec parfois des représentations en France et en Belgique comme pour Arsenic et vieilles dentelles de Joseph Kesselring mis en scène par →Jean Bruno (1971). Les mises en scène sont assurées alternativement par Paul Pasquier, Jean Bruno, →Daniel W. Fillion, →Gil Pidoux, →Paul-Henri Wild, →Georges Milhaud et →Jean Chollet. Après Daniel W. Fillion (1969-71), le président des AAL est Jean Bruno (1971-82), puis l’homme politique Aimé Desarzens (1982-87). En 1983, les AAL révisent leurs statuts, mettent en place un comité de lecture, et ne réalisent plus que deux spectacles par saison. L’appellation disparaît en 1985, et la plupart des membres des AAL se retrouvent sous le label éphémère des Tréteaux ­Romands, qui montent encore une réalisation au cours de chacune des deux saisons suivantes, puis faute de subventions cessent leurs activités en 1987.



Autrice: Magali Delavelle



Source:

Delavelle, Magali: Artistes Associés de Lausanne (AAL), Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 73–74.