Jean Fuller

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  7.1.1928 Lausanne VD. De son vrai nom Jean-Joseph Flueler.

Après l’École de commerce à Lausanne, il travaille chez l’éditeur Henry-Louis Mermod (1947), prend les cours de théâtre de →Paul Pasquier au →Conservatoire de Lausanne, puis ceux, privés, de →Blanche Derval (1949-51) et il suit à Paris le cours de René Simon (1951/52). Il lui est surtout attribué des rôle distingués qui tiennent compte de sa prestance et de son maintien: il joue donc souvent les nobles ou les valets stylés. Il travaille d’abord à Paris (1953-59), puis s’établit à Genève (1960-64). Il est Lord Rivers dans Richard III de Shakespeare que met en scène →Philippe Mentha avec le Théâtre de Carouge (1961) et travaille surtout dans une vingtaine de spectacles de la →Comédie de Genève, Genève GE. Il y tient le rôle de l’ami Philiste dans Le Menteur de Corneille présenté par →André Talmès et celui de Wil Hewer, secrétaire de L’Honorable Mr. Pepys de Georges Couturier que réalise Jean Davy (1961). Il y participe à la reprise de Tabazan de Jacques Aeschlimann menée par →William Jacques (1962) et joue le Coryphée dans Iphigénie à Aulis d’Euripide adaptée par André Bonnard, que monte →René Habib (1962). Il fait aussi partie des deux réalisations communes de la Comédie avec le Théâtre des Célestins, à Lyon: il est Oléarius dans Goetz von Berlichingen de Goethe adapté par →Jean Kiehl et mis en scène par Charles Gantillon, dans un décor marquant de →Pierre Estoppey, puis D’Estivet dans Sainte Jeanne de G. B. Shaw présentée par Pierre Valde (1962 et 1963). À Bruxelles ensuite, il participe de 1965 à 1970 à une quinzaine de spectacles du Théâtre Royal des Galeries: il y est notamment le Père général dans Le Vicaire de Rolf Hochhuth traduit par Jorge Semprun (1965). De retour en Suisse romande, il interprète à la Comédie de Genève le Dr Bird dans Ouragan sur le Caine de Herman Wouk monté par Raymond Loyer, puis l’Exempt dans Un Tartuffe de Molière que met en scène →André Steiger (1971). Pour Jean Piat, il tient les rôles de Bazile dans Le Mariage de Figaro de Beaumarchais et d’Oronte dans Le Misanthrope de Molière (1972). Avec →Gérard Carrat, il est Moussialovitch dans Les Frères Karamazov de Dostoïevski (1971), Vechsé de Saintonge dans Le Satyre de la Villette d’Obaldia (1973) et Don Manuel Arias dans Ruy Blas de Victor Hugo (1974); dirigé par →Richard Vachoux, il joue Enrique dans L’École des femmes de Molière (1973), le garçon Martial dans La Folle de Chaillot de Giraudoux (1975) et les maris dans La Visite de la vieille dame de →Friedrich Dürrenmatt (1976). Il collabore à la réalisation au →Grand Théâtre de Genève, Genève GE de Showboat, comédie musicale de Jérôme Kern mise en scène par →Lotfi Mansouri (1972/73). Il rejoint les →Artistes Associés de Lausanne (AAL) pour une vingtaine de spectacles (1975-85), entre à leur Conseil (1977-83), puis au comité de sélection. Il y joue notamment, pour →Jean Bruno, l’Inspecteur Lord dans La Toile d’araignée d’Agatha Christie (1974/75), Marc Ajoux-Deulin dans Ta femme nous trompe d’Alexandre Breffort (1975/76) et Carlos dans Du vent dans les branches de Sassafras d’Obaldia (1979/80); sous la direction de Paul Pasquier, il est Paul Dubard dans La Soupière de Robert Lamoureux (75/76), Duchotel dans Monsieur chasse! de Feydeau (1977/78). Il participe aux spectacles coproduits par les AAL et le →Centre Dramatique de Lausanne, interprétant le Commissaire dans L’Avare de Molière mis en scène par André Steiger (1977/78), le Maître d’hôtel dans Il est important d’être Aimé de Wilde que monte →Pierre Bauer (78/79), Cipriani et le Commandant élégant dans La Famille Tot d’István Örkény présentée par →William Jacques (1979/80). Au →Théâtre du Jorat, il est le Duc de Bourbon dans Le Chevalier de Grandson d’Henri-Charles Tauxe créé par Gérard Carrat (3.6.1978). À nouveau à Genève, il joue l’avocat Huld dans Le Procès de Peter Weiss d’après Kafka, mis en scène par →Pierre Biner, produit par le →Théâtre Saint-Gervais (1987). Il travaille ensuite surtout avec le →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Carouge GE, participant à près de vingt-cinq spectacles (1982-99), dont une dizaine dirigés par →Georges Wod. Il y joue notamment Charlie dans Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller, mis en scène par Marcel Bluwal, puis le majordome Dyndalski dans L’Empoignade d’Alexander Fredro montée par Gustaw Holoubek (15.2.1983); il est Masperi dans Comme tu me veux de Pirandello réalisé par Walter Pagliaro (1983), interprète le valet La Jeunesse puis l’Alcade dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais (1991) et Don Fernand, roi de Castille, dans Le Cid de Corneille (1994) deux réalisations de Simon Eine. Il y incarne aussi Ulysse dans Iphigénie de Racine que présente Georges Wilson (1999). Spécialiste de la comédie musicale et de l’opérette, il produit ou participe à un grand nombre d’émissions radiophoniques sur le sujet.



Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Jean Fuller, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 656–658, voir figure p. 656.