Maria Mettral

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  12.1.1959 Genève. De son vrai nom Maria Giulietti ∞ 1983 IIoChristian Grégori, comédien.

Après deux années préparatoires à l’→ÉSAD (1980-82), M. débute au →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève où, sous la direction de →Georges Wod, elle joue d’abord de petits rôles comme la bouquetière dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand (1981) ou la jeune prostituée Sally dans L’Opéra de quat’sous de →Bertolt Brecht que met en scène →Armen Godel (1982). À Carouge pour →André Steiger, elle est Nina dans La Mouette de Tchekhov (1984) et, pour Séverine Bujard, Charlotte dans Dom Juan de Molière (1984) puis Bianca dans La Mégère apprivoisée de Shakespeare (1985). Au →Théâtre de l’Orangerie, elle incarne la mutine Rosine dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais réalisé par →Richard Vachoux (1984), puis la princesse Elsbeth dans Fantasio de Musset par →Philippe Lüscher (1985). Dès 1988 à Carouge, elle élargit son répertoire à des rôles de belles femmes en pleine maturité comme la Baronne de Mantes dans Il ne faut jurer de rien de Musset réalisé par Michel Duchaussoy (1988), Éliante dans Le Misanthrope de Molière monté par Simon Eine (1993) ou, pour Wod, Hermia dans Les Caprices de Marianne de Musset (1994) et Marguerite dans Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare (1995). Elle joue la Princesse dans Le Roi nu d’Evguéni Schwartz réalisé par →Philippe Morand, spectacle inaugural du →Théâtre Am Stram Gram (1992), puis au →Petit Théâtre de Lausanne, elle est Camille dans De Sophie d’après la Comtesse de Ségur réalisé par →Jean-Claude Issenmann (1994). En 1997, elle interprète Gertrude, la mère de La Famille Schrof­fen­stein de Kleist mise en scène par →Valentin Rossier au →Théâtre du Grütli. Elle participe aussi à la revue dirigée par Philippe Malignon 022 au →Théâtre de l’Espérance (2000). Sous la direction de François Rochaix, elle tient le rôle de la Journaliste dans Mort accidentelle d’un anarchiste de Dario Fo au Théâtre de Carouge (2005). À la Télévision Suisse Romande, elle présente la séquence météorologique dès 1989, et joue Claire, la patronne du salon de coiffure de l’émission Bigoudi (1996-98), puis Mme Hammerstein, productrice de la série La Chronique (2000).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Maria Mettral, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1236–1237.