François Margot

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  20.8.1961 Le Mans (F).

M. étudie à l’→ÉSAD (1983-84) et joue durant ses études au →Théâtre de Carouge quelques personnages carrés d’épaule. Il est notamment Jimmy dans L’Opéra de quat’sous de →Bertolt Brecht mis en scène par →Armen Godel (1982), l’intendant Smigalski dans L’Empoignade d’Alexander Fredro présenté par Gustaw Holoubek (15.2.1983) et Alphonse dans La Vie parisienne d’Offenbach mise en scène par →Georges Wod (1983). En 1985, il crée sous la direction de l’auteur Le Petit Singe sur l’épaule de →Jean-Pierre Gos à →La Bâtie-Festival de Genève. En 1986, il joue dans La Décadanse de Juliette et Roméo de et réalisée par →Pierre Dubey, et travaille dès lors régulièrement avec lui, notamment pour Le Dernier Ridicule, spectacle réalisé au →Théâtre du Grütli qui emboîte dans Le Dernier Sursaut de Vinaver Les Précieuses ridicules de Molière où il tient le rôle de Jodelet (1994). Avec Dubey, il participe au Grütli à plusieurs spectacles de clowns dont le duo Les Clonadopekos (1994) et Ménage et Bricolage (1998). Parallèlement, il est au Carouge le Vrai traiteur dans Ce Schubert qui décoiffe de et mis en scène par →Michel Soutter (1988). Il joue aussi Nick Bottom dans Sans titre de García Lorca réalisé par →Jean-Louis Hourdin au →Nouveau Théâtre de Poche (1993), puis à la →Comédie de Genève, il interprète Roderigo dans Othello de Shakespeare réalisé par →Omar Porras (1995) et le capitaine de navire Horster dans Un ennemi du peuple d’Ibsen, mis en scène par →Claude Stratz (1996), spectacle repris au Théâtre de la Colline à Paris (1998). Au Grütli, il tient le rôle du Mendiant dans Le Mendiant ou le Chien mort de Brecht réalisé par Christian von Treskow (1995), puis pour →Bernard Meister, il est Stepan Stépanovitch dans Le Mandat de Nikolaï Erdman (1996), paraît dans Le Grand Théâtre de la nature d’Oklahoma de Kafka (1998) et fait l’un des paralytiques d’Une fête pour Boris de Thomas Bernhard (1999). En 1999, il joue dans deux pièces mises en scène par →David Bauhofer: il est le valet Lubin dans La Seconde Surprise de l’amour de Marivaux au →Théâtre Saint-Gervais et l’ami malchanceux dans Joyeux Noël d’Alan Ayckbourn au Théâtre du Grütli. À Carouge, il incarne, entre autres, le Commis dans La Sonate à Kreutzer d’après Tolstoï (1999-2001), Berezouvoi dans La Véranda de Monique Lachère (7.3.2000), Cléonte dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière (2000), trois mises en scène de Wod, et il est Gorin dans La Tête des autres de Marcel Aymé monté par →Michel Rossy (2001). Il y joue aussi un remarquablement solide soldat Uria Shelley dans Homme pour homme de Brecht, mis en scène par Patrick Mohr (2004).



Autrice: Christine Klaus



Source:

Klaus, Christine: François Margot, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1177.