Dominique Favre-Bulle

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  7.8.1949 Paris (F).

Après avoir suivi les cours de →Jean Vigny au →Conservatoire de Genève (1970-73), F. débute au Théâtre-Club de Genève sous la direction de Serge Minkoff en jouant Hortense dans La Truite de Schubert de Bernard Da Costa (1972), puis elle joue nue l’Infirmière dans Eva Perron de Copi que réalise →Michel Grobéty au Théâtre du Lapin Vert à Lausanne (1974) spectacle repris au →Théâtre de Carouge (1975). Au →Théâtre Les Trois Coups pour Domingos Semedo, elle tient le rôle de Rosine dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais (1975). Elle interprète ensuite Bobo dans Les Nègres de Genet que réalise →Michel Barras à la Maison de quartier de la Jonction (1978), rôle qu’elle reprend en 1988 avec →André Steiger au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL). Elle suit à Paris l’enseignement du mime Marcel Marceau (1979-80), puis s’installe à Lyon où elle crée le rôle de Julia dans Spartacus d’Éric Kahane réalisé par Jacques Weber au Théâtre du 8e (25.5.1983). En Suisse, elle joue sur la Terrasse Agrippa d’Aubigné Silvana Mangano dans La Passion selon Pier Paolo Pasolini de René Kalisky (1982) et le rôle-titre dans Lysistrata d’Aristophane (1985), deux réalisations de →Michel Barras. Au CDL, elle crée le rôle de la Reine dans Les Salons de la reine Woodoo de →Bernard Bengloan que met en scène →Michel Corod (28.2.1984), puis pour Steiger, elle est Hécube dans Les Troyennes d’Euripide (1986). →Armen Godel lui donne le rôle de Jitsuko l’artiste peintre dans Hanjo de Mishima à la →Salle Patiño (1984), puis celui d’Ayako dans Le Fusil de chasse d’Inoué au →Théâtre Saint-Gervais, Genève GE (1987). Pour →Hervé Loichemol, elle crée le rôle de Violaine dans Nationalité française d’→Yves Laplace à Patiño (19.1.1989). Dès les années nonante, elle joue au →Théâtre Am Stram Gram, Genève GE plusieurs rôles de mère comme La Filomena dans L’Arbre noir de Tonino Guerra réalisé par Letizia Quintavalla (1993), Mme Frank dans Le Journal d’Anne Frank monté par →Dominique Catton (1994) et la Mère dans Salvador de Suzanne Lebeau présenté par Gervais Gaudreault (1996). Elle tient ensuite cinq rôles importants dans des spectacles mis en scène par →Jacques Roman: d’abord, elle est Cassandre dans Le Dict de Cassandre de Jean Laude au Moulin-à-Danses à Lausanne (1996), puis à l’→Arsenic elle est le Juge de La Reconstitution (1997) et dit le monologue La Langue d’Anna (1999), deux écrits de →Bernard Noël. Elle interprète aussi Mignon, l’ancienne prostituée, dans Bleu de Thury de Malika B. Durif (2000). Enfin, elle incarne Athéna dans Pylade de Pasolini au →Théâtre du Grütli, Genève GE (2001). Elle fonde avec Jean-Pierre Leguay le Théâtre du Bivouac et joue Mme de Merteuil avec Steiger dans Quartett de Heiner Müller (2002). Au Studio Théâtre 33 à Renens, elle tient le rôle de Louise Breslau dans Contre-jours de et mis en scène par →Jean-Claude Issenmann (2003).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Dominique Favre-Bulle, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 566–567, voir figure p. 566.

Normdaten