Nathalie Lannuzel

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  29.4.1966 Annemasse (F) ∞  10.5.1995 →François Germond.

Diplômée de l’→ÉSAD en 1987, L. joue dès lors principalement des rôles de grandes amoureuses, à commencer par Elvire pour →Philippe Mentha dans Dom Juan de Molière au →Théâtre Kléber-Méleau (1987). Puis elle entre au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (1988-91) dans les classes de Madeleine Marion, Pierre Vial et Daniel Mesguich. Durant ses études, elle joue au →Théâtre de Carouge Rosaura dans Les Deux Jumeaux vénitiens de Goldoni montés par →Séverine Bujard (1989) puis, après le diplôme du Conservatoire de Paris, elle a le rôle de Lumir dans Le Pain dur de Claudel que met en scène →Claude Stratz à la →Comédie de Genève (1992). La même année à Paris, elle joue Marianne dans Les Lettres portugaises d’après Guilleragues pour Xavier Béja au Théâtre Paris-Villette. →Darius Peyamiras lui confie le rôle de Marthe dans L’Échange de Claudel à la →Grange de Dorigny à Lausanne (1993), puis au Théâtre national de Belgique et au →Nouveau Théâtre de Poche, elle incarne Margarita dans Le Laboureur de Bohême de Johannes von Saaz réalisé par Pierre Diependaele (1993) et travaille avec Daniel Mesguich qui la distribue dans le rôle de Volker de L’histoire qu’on ne connaîtra jamais d’Hélène Cixous au Théâtre de la Ville à Paris (1994). En 1995, elle joue Sophie dans Le Théâtre ambulant Chopalovitch de Simovitch, monté par →Anne Vouilloz et →Joseph Voeffray au →Théâtre du Crochetan. Pour →Charles Joris au →Théâtre Populaire Romand, elle est Jane Talbot dans Marie Tudor de Victor Hugo (1996). Au →Théâtre Am Stram Gram, sous la direction de →Dominique Catton, elle joue Lisette dans Arlequin poli par l’amour de Marivaux (1996) et Olivia dans La Nuit des Rois de Shakespeare (1997). Elle est ensuite Dacha dans Ciment de Heiner Müller réalisé par →Gianni Schneider à l’→Arsenic. Avec →Martine Charlet, elle joue Madame Blom dans L’Arriviste de Stig Dagerman à l’Arsenic, puis Gerda dans Le Pélican de Strindberg au →Théâtre Vidy-Lausanne (2000). À Carouge, elle interprète Andromaque dans la pièce éponyme de Racine mise en scène par →Georges Wod (2000). Elle incarne ensuite Élisa dans Conversation après un enterrement de Yasmina Reza que Philippe Mentha monte à Kléber-Méleau (2001). Pour →François Rochaix, elle joue Io sur l’Arteplage de Bienne pour le Spectacle d’ouverture d’Expo.02 et à Carouge, elle est Cléopâtre dans Antoine et Cléopâtre de Shakespeare (2003).



Autrice: Françoise Dubor



Source:

Dubor, Françoise: Nathalie Lannuzel, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1076–1077.

Normdaten